Articles récents

Les mots clés

Design & Référencement : GENIE DU NET Agence web et référencement à Paris

Comment gérer ses émotions avec la sophrologie

Comment gérer ses émotions et d’ailleurs pourquoi vouloir les    gérer ? Tout d’abord nous sommes inégaux face à la gestion de nos émotions. Chaque culture possède ses codes selon les circonstances et les situations appropriées à leur expression . Ainsi, par exemple, dans certains pays il est important d’exprimer ses pleurs lors d’un deuil et dans d’autres les processions funéraires sont joyeuses et en fanfare. En France voir en Europe, n’avons-nous pas une vision morale sur les émotions, considérant qu’il y en a de bonnes et de mauvaises ? Nous avons d’ailleurs des expressions qui traduisent bien la difficultés à les gérer. « Pleurer  de joie » « exploser de colère » « être cloué sur place » « avoir une tête d’enterrement » « être rouge de honte « …

Comment gérer ses émotions pour mieux les maîtriser ?

L’étymologie du mot émotion provient du latin emovare, émouvoir. Tout le monde rencontre 15 à 16 émotions par jour sans en être forcément conscient. Celles-ci nous rendent vivants et nous mettent en mouvement. En effet elles existent tels des voyants lumineux sur un tableau de bord qui nous indiquent qu’il y a quelque chose à l’intérieur de nous qui mérite notre attention. Ainsi tout dépend du rapport que nous entretenons avec nos émotions. Pour certains elles sont un hors sujet et y prêter attention et les montrer sont un réel signe de faiblesse. D’autres, par contre,  se sentent prisonniers de leurs émotions et sont perméables à celles de leur entourage et les absorbent.  Ils ressentent alors des pertes d’énergie. Gérer ses émotions c’est d’abord les identifier, les ressentir et les accepter, et enfin faire des choix par rapport au besoin exprimé derrière celles-ci. C’est un apprentissage qui se fait patiemment dans le temps.

Comment gérer ses émotions avec la sophrologie ?

La sophrologie travaille sur les trois structures de l’être : le mental, le corps, le comportement. Ainsi grâce à des exercices de respiration, de relâchement des tensions, le sujet parvient à atteindre un état de plénitude, d’harmonie entre le corps et l’esprit. Il est alors dans une conscience modifiée entre veille et sommeil, percevant de manière très claire  son schéma et ses sensations corporelles. A partir de cette réalité, il est intéressant de prendre un temps pour vivre une émotion perçue comme envahissante et négative. Il faut accepter de la vivre, de l’accueillir, de l’accepter sans se juger. Puis dans une deuxième temps il est nécessaire de clarifier cette émotion. En effet derrière une émotion se cache toute une palette d’autres émotions. Par exemple si une personne vous fait des reproches vous pouvez ressentir tout d’abord de la tristesse. Une fois cette émotion revécue et acceptée vous pouvez chercher ce qui se cache derrière celle-ci. Vous reconnaissez alors que vous ressentez aussi de la colère et un sentiment d’injustice ou de déception. Lorsque ces émotions sont identifiés vous pouvez chercher des solutions pour ne plus en être prisonnier.

Gérer ses émotions en comprenant ses besoins

Derrière les émotions se dissimulent des besoins qu’il faut également clarifier. En effet la peur  cache un besoin de sécurité, la tristesse un besoin de réconfort, la colère un besoin de changement ou de réparation. Vous pouvez alors faire des choix, prendre des décisions. Vous devenez  alors pro-actif et vous parvenez progressivement à prendre du recul par rapport à vos comportements. Vous n’allez plus agir sous l’emprise de vos émotions.

En conclusion il est important de ne pas agir avec ses émotions telles la colère, la déception, le ressentiment… Il faut d’abord les comprendre puis essayer de savoir ce qui se passe en nous avant d’agir car le risque est de  poser des gestes que l’on va regretter plus tard.

comment-gérer-ses-émotions -
comment-gérer-ses-émotions –