Articles récents

Les mots clés

Design & Référencement : GENIE DU NET Agence web et référencement à Paris

La Sophrologie : parent, un outil pour aider votre enfant à gérer sa colère.

Votre enfant a des difficultés à gérer sa colère et vous vous vous sentez  impuissants  devant la perte de contrôle sur la situation ? Les paroles apaisantes, la reconnaissance de sa frustration ou de sa souffrance ne changent rien face à ses cris ?  Vous aimeriez  l’aider à prendre de la distance par rapport à ses émotions sans pour autant céder devant ses pleurs ? La sophrologie offre des outils que parents et enfants peuvent pratiquer ensemble pour un mieux-être familial. Progressivement votre enfant apprend à gérer sa colère en toute responsabilité.

L’importance du rôle des parents pour gérer sa colère

Selon le pédopsychiatre Aldo Naouri, l’enfant a besoin d’autorité et de limites pour se sentir en sécurité entre deux adultes. Ainsi  votre enfant a besoin de s’appuyer sur la solidité de ses parents lorsque surgit une tempête émotionnelle qui le submerge. Ses crises de colère reflètent son incapacité à gérer ses émotions ce qui n’est pas anormal surtout avant 6 ans. Il est avéré scientifiquement  que le cerveau n’a pas encore atteint la maturité nécessaire à la gestion des émotions. Ceci s’explique par le fait que les structures frontales, ces zones qui ont pour mission de réguler les émotions, se développent graduellement jusqu’à ses 6 ans. De ce fait c’est l’adulte qui joue le rôle de régulateur face à l’enfant, en attendant qu’il puisse le faire sans aide.

Prendre du recul par rapport à ses émotions pour mieux gérer sa colère

Reconnaître et nommer son émotion permet à l’enfant de mieux gérer sa colère. S’il est très jeune, il est à même de comprendre et d’enrichir son vocabulaire au travers d’albums. Ainsi vous pouvez lui acheter  « Grosse colère » de Mireille d’Alençon ou « Aujourd’hui je suis » de Mies Van Hout  et bien d’autres livres encore sur ce thème. Progressivement, en questionnant votre enfant sur l’expression de son ressenti, il parviendra plus facilement à retrouver son calme. En effet, la verbalisation émotionnelle diminue l’intensité de l’émotion et aide ainsi le cortex préfrontal à réguler le cerveau émotionnel.

La sophrologie pour gérer sa colère

L’enfant peut pratiquer la sophrologie à partir de 4 ans. Je conseille aux parents de partager les séances avec leur jeune enfant afin de pouvoir pratiquer les exercices à la maison. La  pratique d’ exercices  ludiques permet de drédamatiser la culpabilité de l’enfant en proie à ses émotions négatives. De plus il se rend compte que ses parents cherchent des outils pour l’aider dans sa problématique et qu’il peut se les approprier petit à petit en toute autonomie. Ainsi en famille on apprend à :

  • Evacuer les tensions et les émotions sous forme de jeux et de mouvements alliés au souffle
  • La conscience du schéma corporel pour favoriser le calme mental
  • La respiration abdominale
  • Le jeu de l’arbre pour favoriser l’ancrage.
  • La relaxation pour favoriser l’endormissement

Ces exercices permettent à l’enfant de faire redescendre rapidement l’émotion qui le submerge et de le remettre dans le calme. En 2 ou 3 séances de sophrologie parents et enfant pourront  voir les bénéfices de ces séances sur le comportement de leur enfant.

 

gérer d sa colère
gérer sa colère